Archives de Catégorie: Peinture

Odilon Redon

redon

Odilon Redon 2 février – 18 mai 2014

Fondation Beyeler, Riehen, Basel, Suisse

yeux_clos Yeux clos (Détail), 1894, huile sur carton, 44,5 x 36,5 cm, Fujikawa Galleries Inc., Tokio
 
ophelia Ophélie (Détail), 1900–05, pastel sur papier sur carton, 50,5 x 67,3 cm, Dian Woodner Collection, New York le-cube Le Cube (Détail), 1880, fusain sur papier, Collection privée
 
laraignee_souriante L’Araignée souriante (Détail), 1881, fusain sur papier, 46 x 36 cm, Kunsthaus Zürich, Grafische Sammlung, Legat Doris Epstein-Meyer, 2013
 

la-bargue-jaune

La Barque (Détail), vers 1906, pastel sur papier, 51 x 67 cm, Collection privée, Suisse

char_apollon

Le Char d’Apollon (Détail), vers 1910, huile et pastel sur toile, 91,5 x 77 cm, Musée d’Orsay, Paris
bouquet_einl
Fleurs (Détail), 1909, huile sur toile, 81 x 100 cm, Collection privée
 
anemones
Les Anémones (Détail), ca. 1912, pastel sur carton, 54 x 73 cm, Hahnloser/Jaeggli Stiftung Villa Flora, Winterthur
 
Odilon Redon 2 février – 18 mai 2014
Odilon Redon (né en 1840 à Bordeaux, mort à Paris en 1916) compte, avec son cosmos chromatique, parmi les artistes les plus surprenants des débuts de l’art moderne. L’œuvre de ce représentant majeur du symbolisme français marque la jonction entre le XIXe et le XXe siècles et est déterminée par l’interaction entre tradition et innovation. L’exposition de la Fondation Beyeler qui présente un grand nombre de peintures, pastels, dessins et gravures de tout premier plan provenant de musées et de collections particulières d’un grand renom international se concentre sur le rôle de précurseur de l’art moderne qu’a joué Redon et sur la dimension avant-gardiste de sa création. Son œuvre ambiguë et énigmatique se caractérise par des ruptures et des contrastes et suit une évolution conduisant du noir des premiers travaux au fusain et des lithographies précoces à l’« explosion chromatique » des pastels et des huiles ultérieurs. Ses œuvres passent de l’inquiétant à la sérénité : des monstres bizarres surgissent au côté de créatures célestes – rêve et cauchemar, nature et imagination se côtoient. Cette exposition présente tous les thèmes directeurs de sa création, ainsi que les idées et les innovations essentielles de l’œuvre de Redon, si variée tant par le contenu que par la technique. Les sources d’inspiration les plus diverses s’y côtoient — de l’histoire de l’art, de la littérature et de la musique aux sciences naturelles, en passant par la philosophie et la religion occidentales et orientales.

Par son art, Odilon Redon souhaitait ouvrir les yeux sur les « merveilles du monde visible ». Nous espérons vous faire découvrir cet univers extraordinaire grâce à cette exposition.

Le commissaire d’exposition est Raphaël Bouvier, conservateur à la Fondation Beyeler.

papillons_home2

Papillons (Detail), ca. 1910, Öl auf Leinwand, The Museum of Modern Art, New York, Schenkung von Mrs. Werner E. Josten im Gedenken an ihren Gatten, 1964

hexe_home

Torrentius, Cornelisz et Batavia

Emblematic still life with flagon, glass, jug and bridle by Torrentius

Emblematic_still_life_with_flagon,_glass,_jug_and_bridle_by_Torrentius

Ou la seule œuvre retrouvée de ce peintre vraisemblablement aussi génial que fou, ami de Cornelisz, apothicaire, à l’origine de la mutinerie et des tueries sur la Batavia, trois-mâts hollandais, échoué dans la nuit du 3 au 4 juin 1629, dans l’archipel Houtman Abrolhos, un ensemble d’îles et récifs coralliens situés dans l’océan Indien au large des côtes ouest de l’Australie.

Ferdinand-Victor-Eugène Delacroix

Jeune_orpheline_au_cimetière_-_Delacroix

Jeune orpheline au cimetière, 1824

Musée du Louvre (Sully – 2e étage – Collection Moreau-Nélaton – Salle 71)